Les limites de l’attention en formation

L’attention est nécessaire dans quasiment toutes nos tâches quotidiennes. Elle permet de se concentrer sur le travail en cours, d’intégrer des données, de comprendre des informations, orales ou écrites, et d’émettre des pensées.
Cependant notre cerveau n’est pas configuré pour ingérer une quantité infinie d’informations en un temps limité.

Connaissez vous votre temps de concentration maximal ?

Les limites de l'attention

Selon Karen Wilson et James H. Korn, de l’université de Saint-Louis, le temps d’attention diminue sur différentes phases :

  • 30 secondes après le début du temps de concentration, l’attention commence déjà à baisser.
  • Entre la 4ème et 5ème minute, l’attention baisse à nouveau.
  • A partir de la 10ème minute, l’attention fluctue constamment.
  • Au bout d’1 heure, l’attention chute environ toutes les 2 minutes.

Le calcul du temps d’attention d’un individu est compliqué, mais ce qu’il faut retenir est que la concentration baisse très rapidement !

L'attention et les performances

Robert Yerkes et John Dilligham, ont élaboré une loi qui démontre que la performance varie avec le niveau d’attention de l’individu :

Cette loi démontre que le niveau de performance optimal serait lorsque le niveau d’alerte (donc l’attention) est moyen. Au contraire lorsque ce niveau d’alerte est trop haut ou trop bas, la perfomance en est affectée.

Les facteurs qui influencent l'attention

L’attention peut être influencées par différents facteurs :

  • le manque de sommeil ;
  • le stress (examen, pression, conflits…) ;
  • les attentes qu’on peut avoir ;
  • les attentes des autres envers nous ;
  • notre environnement ;
  • notre humeur ;

Rejoignez nous !

Comment optimiser l'attention

Bien que la perte d’attention est inévitable, il existe des techniques pour capter et conserver la concentration de l’apprenant plus longtemps.

1. Rythmez la formation : Pour éviter que l’ennuie ne prenne le dessus sur la formation, séquencez le déroulé de cette dernière, prévoyez des modules assez courts. (si la formation est à distance le temps de concentration sera encore plus court).
Utilisez différents outils, comme la vidéo, des quizz pour rappeler un ancien module par exemple, du travail de groupe, en bref variez les plaisirs pour éviter l’ennuie !

2. Capter leur attention des le débuts et rendez les curieux : Une introduction de cours qui fait ce poser des questions, c’est la même chose que pour les réseaux sociaux un post accrocheur des le débuts donne envie de s’y intéresser.

3. Fixer des objectifs atteignables : Pour capter l’attention des apprenants ils ne doivent pas s’ennuyer, cependant il ne faut pas que le niveau demandé soit insurmontable. Il faut donc pour chaque apprenant fixer un objectif atteignable.

4. Faite participer vos apprenants : Evident mais très important, un cours trop descendant devient rapidement barbant.

5. Travailler sur du concret : En connaissant mieux vos apprenants vous pourrez évoquez comme exemple des situations qui les touchent et donc capter leur attention.

6. Ne pas oublier les pauses ! 

Rejoignez la communauté des

Professionnels de la formation

Retrouvez des articles similaires à celui-ci :

Anthropologie ; Heutagogie ; Ancrage mémoriel

L'article vous a plu ? Faites-le nous savoir

Articles associés

Le brainwriting

Le Brainwriting est une variante du Brainstorming. Il facilite les processus d’innovation et stimulant la créativité. La méthode 635 (6 personnes – 3 idées –…

La méthode Philips 6/6

Technique d’animation dynamique et productive, la méthode dite “Philips 6×6” est particulièrement efficace pour mener une réflexion collective en grands groupes. Cette démarche permet à…

Le brainstorming

Le brainstorming, appelé également remue-méninges, est une technique de résolution créative de problème sous la direction d’un animateur. C’est plus spécifiquement une réunion informelle de…